Fauteuil de Direction en Cuir

Fauteuil de Direction en Cuir

L’usage du cuir dans la fabrication des sièges de bureau

Fauteuil de Direction en Cuir. 

L’usage du cuir dans la fabrication des sièges de bureau.

Posséder un fauteuil de direction en cuir, c’est l’assurance d’avoir un siège de bureau haut de gamme, et pérenne. Un siège de bureau de luxe, qui dans le temps, avec la patine que le cuir prendra, deviendra encore plus beau qu’à son origine.

Les fauteuils de bureau en cuir, diffusés par Artbureau, sièges de conférences, canapés d’accueil, autres sièges de bureau, sièges home office et de complément, sont garnis de vachettes ou taurillons européens, et issus des meilleures tanneries allemandes ou autrichiennes.

Il existe toutes sortes de qualités de peaux. Si, l’origine géographique, la race, l’âge et al taille de la bête sont un des facteurs déterminants de la qualité (En effet, les bovins d’Amérique du sud notamment souffrent des insectes, du varron et marques à fers, qui sans rentrer dans des détails, affectent considérablement la qualité de leur peau), c’est  bien sur aussi la qualité du tannage qui va valoriser la matière première, la rendant imputrescible, lui apportant ses propriétés de pérennité, et tout ce qui caractérise un beau cuir de qualité par sa souplesse, sa résistance, son fini et son aspect final.

Le Tannage

Il existe différents traitements pour parvenir à cela. Les meilleurs, avec un tannage minéral et végétal, et à teinte aqueuse. Ils garantiront un produit stable et durable, de haute qualité. Il est long et minutieux, mais apporte au produit le meilleur résultat.

D’un autre côté, on trouve le tannage aux produits chimiques, avec l’usage de chrome, et autres, qui est rapide mais détériore la matière première, l’asséchant, allant parfois même jusqu’à la rendre dangereuse pour la santé. Les peaux seront alors de mauvaise qualité. 

Le Peaussier-Gainier

Il est l’ouvrier-artisan chargé de s’occuper de s’occuper de la fabrication du siège de bureau, et autres sièges de travail, canapés, etc. et a un travail important à réaliser. Car travailler du cuir, n’est pas comme travailler du tissu.

Une peau n’est pas identique à une autre, un tri devra donc être effectué. Ensuite il y a beaucoup de perte, les parties autour des pattes, du cou et de la queue étant fripées et plus fines que le reste.  Elles devront être écartées. Il y aura sans nul doute aussi des cicatrices naturelles provoquées par des barbelés par exemple, ou une petite blessure, qui peuvent se trouver à tout endroit, comme aussi des piqures de taons, qui devront être évités lors de la coupe. La peau doit alors être inspectée minutieusement.

Par ailleurs, la peau est « élastique » et irrégulière. Elle se tend dans un sens, et pas dans l’autre, le dos est plus épais que les côtés, ainsi que d’autres particularités la caractérisent. Autant de facteurs à prendre en compte lors de la coupe.

Par la suite, les morceaux devront être parés avant d’être assemblés entre eux sur des machines à coudre spécifiques, adaptées au cuir. 

C’est seulement enfin que votre fauteuil de direction en cuir sera monté et garni, pour votre plus grand plaisir.

Non, un fauteuil de bureau en cuir n’a rien à voir avec un autre en tissus. Il assurera à son propriétaire, de bien vieillir. Il sera d’un entretien facile, ce qui permet aussi d’avoir un fauteuil design de teinte claire. Il met en valeur la pièce de travail, et son propriétaire. 

Mots Clés

navigation